Tuesday 16th September 2014,
leblogsante

Ne rougissez pas de vos rougeurs…Osez!

David Koskas Uncategorized No Comments

4ème SEMAINE NATIONALE D’INFORMATION SUR LA ROSACÉE
DU 8 AU 14 FEVRIER 2010
14 février 2010  – St Valentin
Ne rougissez pas de vos rougeurs ! Osez…

 

Les rougeurs du visage ne témoignent pas uniquement d’une émotion transitoire.
Et s’il s’agissait d’une rosacée ? Dans tous les cas ces rougeurs sont complexantes et handicapent la vie de tous les jours.
Pour dépasser cet état et réussir à surpasser ses émotions, Cliona*, déesse de la beauté, invite tous les français à oser !

 

 

A l’occasion de la St Valentin,
Ne rougissez pas de vos rougeurs, Osez !
Osez parler de vos rougeurs !
Osez exprimer vos sentiments !
Osez déclarer votre flamme !
Osez aborder votre entourage !
Osez s’adresser à un inconnu !
Envoyez vos messages d’amour et d’amitié
sans rougir !

A l’occasion de la St Valentin, Cliona s’anime sur des cartes virtuelles à personnaliser. Pour envoyer à volonté ses déclarations d’amour et d’amitié, il suffit de se connecter dès le 8 février  sur www.rosacee.com.

* Déesse d’une grande beauté, elle inspire le développement de l’estime de soi et la confiance personnelle. Elle confère la fierté et les moyens pour accepter son apparence, quelle qu’elle soit, afin d’être en mesure de s’accepter tel que l’on est.La Rosacée, une maladie aux différents visages


La rosacée touche près de 4 millions de français, soit environ 10% de la population adulte. Encore 8 personnes sur 10 ignorent qu’elles ont de la rosacée.

La Rosacée est une maladie inflammatoire d’origine vasculaire touchant la peau du visage. Il s’agit d’une maladie évolutive qui s’exprime selon un ou plusieurs stades dont la progression est totalement imprévisible. A chaque stade correspond une forme clinique différente : Des rougeurs intenses transitoires (flushes) peuvent apparaître au niveau du nez et des pommettes, s’accompagnant de sensation de chaleur, de brûlure et/ou de picotement. Des rougeurs permanentes (érythrose) et des petits vaisseaux dilatés (couperose) peuvent également apparaître progressivement. Sur ces zones rouges des boutons inflammatoires localisés peuvent survenir (papulo-pustules), et ainsi altérer profondément la peau du visage jusqu’à un œdème persistant.

Ces symptômes peuvent être aggravés par divers facteurs :

– une exposition au soleil,
– les boissons et aliments chauds, les épices, les boissons alcoolisées,
– la chaleur, le vent, le froid et les écarts brutaux de température,
– le stress ou encore des efforts physiques intenses.

Il existe différentes solutions selon le stade de la maladie : traitements locaux aux effets anti-inflammatoires, médicaments oraux, électrocoagulation et laser…
Seul le médecin peut mettre en place un traitement adapté dans l’objectif d’agir sur les symptômes et d’espacer les poussées.


 

Février, un mois aggravant la rosacée !
Février, au cœur de l’hiver, est un mois propice à la rosacée :
le froid, le vent et le soleil « touristique » étant des facteurs aggravants de la maladie.

Article sponsorisé

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave A Response